Vacances! Développer le TEF (Temps d’Echange en Famille)?

Que la paix soit sur vous,

Suite à une discussion avec une maman, qui m’a fait part de sa frustration concernant les colères de son fils et de la jalousie entre ses enfants. Avec les vacances qui sont synonyme : jeune à la maison 24h/24h. Elle se demande que faire? Comment profiter des vacances sans être le mauvais flic entre les enfants? Comment passer des moment agréables en famille? Dans cet article j’ai envie de nous offre l’outil pour éviter que nos vacances vire à la guerre de tranchées avec nos enfants ou jeunes : le TEF.

Mais pour commencer une question : Exercez-vous la chourâ avec vos enfants? 

Lorsqu’on mentionne le mot chourâ, notre esprit se dirige bien hâtivement vers les aspects organisationnels et politiques seulement. Et pourtant c’est un outil puissant pour développer la confiance en Dieu, en soi-même et créer des liens fort en famille. Nous avons bien besoin d’exercer la chourâ avec les enfants et les membres de notre famille. Combien de maris consultent leur femme ? et vice versa? Quant aux enfants, sont-ils jamais consultés sur quoi que ce soit? La chourâ est peut-être le cadeau le plus béni qui soit donné à l’intelligence humaine qui est limitée. En pratiquant la chourâ l’individu puise dans un réservoir alimenté par plusieurs cerveaux. Vous pouvez vous reprocher de ne pas consulter les autres, mais vous ne regretterez guère de décision si vous exercez la chourâ. Essayez de la pratiquer avec votre conjoint et vos enfants. Vous serez étonnée des récompenses généreuses que vous recevrez. Cette habitude familiale présente des avantages innombrables. Ne minimisons pas la contribution des enfants. Ils apportent une nouvelle dimension à l’information et à la prise de décision. Chourâ, signifie « concertation », conseil. Dans le Coran, l’ordre a été donné au prophète de l’Islam de consulter les croyants avant de prendre une décision. (S3V159) : « Pardonne-leur ! Demande pardon pour eux; consulte-les sur toute chose; mais, quand tu as pris une décision, place ta confiance en Dieu. »

Le temps d’échange en famille (TEF) que propose Jane Nelson et Lynn Lott dans leur livre la discipline positive pour les adolescents s’apparente à ce principe prescrit par Dieu.

Qu’est ce que le TEF (Temps d’Echange en Famille)?

  • Une rencontre en famille, régulière et planifiée : le TEF est une rencontre régulière, il permet d’apprendre à s’échanger des appréciations positives, de se concentrer ensemble sur la recherche de solutions afin d’améliorer encore la vie en communauté. Il fournit un cadre très propice pour mettre en pratique et développer les compétences sociales nécessaires au plein épanouissement de chacun. Enfin, le TEF est une belle occasion d’être en lien, avec respect et dignité pour chacun.
  • Structure commune, liberté de chaque famille : Il n’y a pas une seule façon de conduire un TEF, et chaque famille pourra trouver sa propre façon de le mettre en oeuvre. Les objectifs, la fréquence (si possible hebdomadaire), la durée, de 15 à 30 minutes, et le format, quant à eux, restent les mêmes. Le Temps d’Echange en Famille comporte 4 étapes :

Etape 1 : le TEF commence toujours par un tour d’appréciations positives sur la vie en famille. Idéalement, chaque membre de la famille offre une appréciation à chacun des autres membres. Cela permet aux jeunes d’apprendre à apprécier les bons moments, à exprimer leur gratitude, à identifier ce qu’ils ont remarqué, apprécié dans le comportement des autres membres de la famille, à le partager, et à recevoir ce que les autres ont remarqué et apprécié à leur égard. Ex : Omar, je te remercie d’avoir aider ton frère à mieux comprendre son cours de français. Ça m’a permis de terminer un rapport important qui me préoccuper.

Etape 2 : la famille fait le suivi des solutions choisies lors du dernier TEF ou en cours de mise en place. Ex : Nous avions décidé la semaine dernière de laisser nos portables sur le meuble du salon à partir de 22h. Comment cela a fonctionné pour chacun?

Etape 3 : les questions à « l’ordre du jour » (libre à chaque famille de changer ce terme pour se l’approprier : agenda, menu, catalogue, programme…) sont abordées. Notez sur un cahier, une feuille ou un classeur ou tout autre support propre à votre famille les points qui vous tiennent à cœurs et que vous souhaitez aborder en famille à l’ordre du jour. L’objectif lors du TEF est de consulter l’ordre du jour, de comprendre la réalité de chacun, de discuter, de proposer des solutions, de résoudre des problèmes. L’idée n’est pas nécessairement de tout résoudre ou d’éliminer tous les conflits , mais de s’offrir en famille un espace dans lequel on peut s’écouter et s’exprimer dans le respect mutuel. Ecouter ne veut pas dire être d’accord mais se donner la chance de mieux comprendre une perspective qui n’est pas nécessairement la sienne. Les questions inscrites ne se limitent pas à des difficultés ou des problèmes. Elles peuvent concerner des projets des envies. Ex : Sarah, tu as noté sur l’ordre du jour que tu as du mal à te réveiller à l’heure pour faire la prière du matin. Est ce que tu souhaites qu’on en discute?

Etape 4 : se faire plaisir ensemble, planifier des éventements activités et sorties en famille. Ex : Et si on s’inscrivait à Muslim rando pour se faire une randonnée en famille?

rando

Enseignement du TEF

  • Ce que le TEF enseigne : Le TEF est un terrain d’entrainement où l’on apprend : l’écoute, l’échange d’idées et de suggestions, la résolution de problèmes, le respect mutuel, l’importance de se calmer avant de résoudre des problèmes (l’ordre du jour établi à l’avance laisse tout naturellement le temps à chacun de retrouver son calme et d’aborder la résolution du problème de façon la plus rationnelle possible), l’attention à l’autre, la coopération, l’identification/la reconnaissance de  ses émotions, la compréhension de la réalité de l’autre, la reconnaissance de sa part de responsabilités (la certitude que l’on sera aidé pour trouver des solutions, sans reproche ni humiliation, incite à oser reconnaître ses erreurs), la recherche et le choix de solutions respectueuses des besoins de chacun, la prise de conscience de l’intérêt social (l’envie de contribuer), le partage du contrôle et des responsabilités afin de limiter les luttes de pouvoir, l’utilisation de l’erreur comme opportunité qui aide à grandir, la possibilité pour chacun d’avoir un sentiment d’appartenance et d’importance, les occasions de s’amuser en famille 🙂
  • Une opportunité d’apprentissage pour les parents aussi, le TEF est une opportunité de : Réduire les luttes de pouvoir en partageant le contrôle de façon respectueuse (coopération), favoriser l’autodiscipline sans avoir à gérer des incidents récurrents, écouter d’une façon qui invite les enfants à écouter aussi, se répartir les tâches de façon équitable et respectueuse, créer de bons souvenirs en établissant des traditions familiales, être exemples des compétences qu’ils auront envie de transmettre à leurs enfants. Rappel sur nos objectifs: Nous devons créer une atmosphère familiale qui soit douillette, chaleureuse, plaisante et amicale. Une atmosphère que tout le monde aime et trouve agréable. Nos jeunes doivent sentir que nous nous intéressons à eux. Pour les enfants la maison représente l’Islam. Si l’atmosphère familiale à la maison est négative et que les relations entre les parents n’est pas saine, cela se reflétera  sur la perception qu’à notre enfant de l’Islam. Il le verra comme un aspect préjudiciable à sa vie et trouvera l’environnement extérieur beaucoup plus attrayant. Pour cela le temps d’échange en famille est un outil important pour créer une atmosphère positive et amical pour que nos enfants associe le bonheur et l’environnement positif de l’Islam. Aider son jeune dans les situations quotidiennes et le laisser exprimer ses sentiments renforce les liens familiaux et le rend attaché aux valeurs de l’Islam.

Finalement, par certains côtés, le TEF n’est pas sans rappeler certaines réunions d’équipe dans lesquelles il y aurait : un ordre du jour, un moment d’échange plus ou moins structuré, un partage de point de vue, des recherches de solutions.

Le TEF, d’accord, mais avec les jeunes?

Les jeunes peuvent se montrer résistants face aux TEF, pourtant cette pratique peut leur être particulièrement utile. Il est important de garder à l’esprit que lorsque nos enfants s’emportent, pestent et fulminent, leur véhémence ne nous est pas nécessairement destinée. Ainsi, au-delà de leurs récriminations nous pouvons garder à cœur notre rôle de parent et continuer à utiliser ce qui nous paraît utile à leur épanouissement. On peut vite conclure que si les jeunes n’ont pas envie de participer au TEF, c’est que cela ne leur plaît pas. D’expérience, ce que les jeunes n’apprécient pas, c’est de se sentir jugés, critiqués, contraint. Si le TEF devient une tribune pour faire passer des messages, ordonner ou les faire obéir, alors il y a peu de chances de susciter l’enthousiasme des jeunes. Cependant ne nous trompons pas non plus! Si nos jeunes expriment un manque d’enthousiasme, cela ne reflète pas forcément ce qu’ils ressentent et n’est pas nécessairement synonyme de désintérêt et d’inefficacité du TEF.

  • Utiliser les TEF pour mieux comprendre la réalité de l’autre : développons dans nos familles l’esprit d’ouverture et de respect, en nous concentrant sur l’écoute. Une fois que l’espace du TEF est investi en toute confiance, il devient un cadre adapté pour élaborer, dans le respect mutuel, des lignes de conduite sur des questions comme celles des écrans, des téléphones, de la mise en pratique des prescriptions de Dieu ou des diverses autorisations à accorder.
  • Utiliser le TEF pour enseigner la « patience » cette grande vertu : « Nous vous éprouverons certes afin de distinguer ceux d’entre vous qui luttent [pour la cause d’Allah] et qui endurent, et afin d’éprouver [faire apparaître] vos nouvelles. » [Coran 47/V31]. Il faut de la patience à tout croyant pour pouvoir pratiquer sa foi et rester ferme face aux difficultés et aux épreuves de la vie. Nos filles auront besoin de patience lorsqu’elles choisiront de s’habiller de façon plus modeste et conservatrice. Ses vêtements peuvent être en contradiction avec la norme de son environnement. Dans toutes les relations sociales que votre jeune établira, il aura besoin de patience. C’est pour cela qu’il est très important d’inculquer cette grande vertu en lui.  Cette arme précieuse qu’il pourra utiliser lors de tant d’occasions contribuera au bien-être de votre jeune. Et le TEF offre cet espace d’apprentissage.
  • Utiliser le TEF pour apprendre de nouvelle dua : si vous partez en voyage c’est l’occasion d’enseigner l’invocation du voyage à vos jeunes et de faire le rappel concernant l’exaucement des invocations durant le voyage. Lors du temps d’échange en famille profitez pour consulter vos jeunes sur la destination de vos vacances…

    Invocation du voyage«Gloire à Celui qui a mis ceci à notre service alors que nous n’étions pas capables de les dominer. – Et c’est vers notre Seigneur que nous devons retourner. (sourate « L’Ornement », versets 13 et 14) » « Ô Seigneur ! Nous Te demandons dans ce voyage la bonté pieuse, la crainte ainsi que tout acte qui procurera Ta satisfaction. Ô Seigneur ! Tranquillise-nous dans ce voyage et diminue-nous-en la distance. Ô Seigneur ! Tu es le compagnon de voyage et le remplaçant dans la famille. Ô Seigneur ! Je me mets sous Ta protection contre les fatigues du voyage, contre tout paysage source de chagrin, et contre tout mal qui nous frapperait, de retour dans nos biens et nos familles. »

    avion

Quelques suggestions pour se donner en famille toutes les chances d’un TEF

  1. Choisir le bon moment
  2. Trouver la bonne durée
  3. Instaurer la confiance
  4. Apprendre à bien vivre ensemble
  5. Etre bienveillant et réaliste
  6. S’aider de l’ordre du jour
  7. S’écouter respectueusement
  8. Commencer en douceur par des questions non conflictuelles
  9. Choisir une solution et l’essayer
  10. Prendre son temps
  11. Savoir parfois remettre à plus tard

Ces recommandations faciliteront le bon déroulement des TEF sans pour autant garantir l’enthousiasme et l’harmonie à chacune des rencontres. Au fil du temps, les TEF amènent davantage de coopération et de respect au sein de la famille, le découragement qui parfois se fait sentir nous ramène à la notion que l’apprentissage est un processus qui s’inscrit dans la durée. La patience, le temps et l’entrainement s’avèrent indispensables pour en récolter tous les bénéfices. « Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. » [Coran 42/V43]

L’expérience montre que l’effort en vaut la peine. Dans nos vies bien remplies, « être en lien » suppose faire de la place à la coopération et utiliser les difficultés quotidiennes pour progresser ensemble. Cela demande, bien sûr, de résister à la tentation de donner des ordres et de décider ou planifier sans consulter les jeunes. Entrer en coopération engage une vision de l’éducation centré sur le long terme. C’est précisément ce que propose un outil comme le TEF.

Le TEF en action

  • Le TEF un vrai cadeau pour mieux vivre en famille : Essayez juste d’imaginer ce qui se passerait, ce que les membres de votre famille ressentiraient en se prêtant à cet exercice : recevoir et donner des appréciations positives, des remerciements, exprimer sa reconnaissance…Il est bien rare que l’on prenne le temps de se dire des choses agréables les uns aux autres. Et pourtant, ces échanges au cours du TEF sont un vrai cadeau pour que chaque membre de la famille se sente vu et reconnu dans ses efforts, ses attentions, ses contributions. Pour illustrer cette action, un jour le Messager de Dieu était assis avec quelques compagnons lorsqu’un homme passa à côté d’eux. L’un des compagnon dit  » Voici un homme très bien. Je l’aime beaucoup ». Le Messager demanda  » Le lui avez-vous jamais dit? Le compagnon répondit que non. L e Prophète lui dit « Allez lui dire que vous l’aimez bien ». De nos jours, nous critiquons les autres tout haut. Quand il s’agit de bonnes actions qui méritent des louanges, nous nous taisons. Le Prophète nous apprend à exprimer verbalement notre appréciation. Les autres doivent nous entendre l’exprimer haut et fort surtout nos enfants. Le principe essentiel qui gouverne un Musulman est celui de louer Allah, le Plus Digne de Louange. Mais nous devrions étendre ce principe à nos semblables. Le Prophète a dit « Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Allah ». Alors j’ouvre une parenthèse pour vous remercier pour votre engagement auprès des générations futures et en profite pour vous dire que je vous aime en ALLAH. A votre tour mettez ce principe en pratique maintenant en remerciant ou en disant je t’aime à vos proches.
  • Le TEF au service des « tâches ménagères » : le partage des tâches ménagères est un excellent moyen de contribuer à la vie familiale. Les jeunes entreront d’autant plus en coopération qu’ils auront été impliqués dans l’identification des choses à faire et leur répartition. Inutile de préciser que si la logistique de la maison est une priorité pour les parents, elle l’est rarement pour les enfants 🙂 Heureusement, l’objectif n’est pas tant de donner aux jeunes le goût d’accomplir les tâches ménagères que de saisir les opportunités familiales de développer leur sens de la responsabilité et de la coopération.

Voici deux choses qui simplifient habituellement la bonne pratique prise en charge des tâches ménagères.

  1. Choisir des moments d’exécution réalistes qui prennent en compte les emplois du temps de chacun. Les créneaux les plus propices sont souvent : première tâche le matin, juste au retour de l’école ou du travail, juste avant le dîner, juste avant de se coucher.
  2. Faire le suivi afin de s’assurer que chacun respecte ses engagements.

La  plupart des parents dépendent des consignes données aux enfants et leurs disent « tu dois faire ceci et cela parce que tu es musulman ». Ils pensent qu’en passant simplement une information islamique à leurs enfants, ils deviendront automatiquement de bons musulmans et accompliront tous leurs devoirs religieux envers Dieu. La connaissance seule ne suffit pas à convaincre les personnes de suivre le droit chemin. Ex : Un professeur d’université qui enseigne l’Islam comme matière. Il a définitivement beaucoup de connaissance sur la religion, mais peut ne pas être suffisamment convaincu pour l’adopter comme façon de vivre. Lorsque un père dit à son fils de prier parce c’est un pilier de l’Islam, le fils connaît cette information, mais il faut se demander s’il est au stade de la croyance et de la conviction profonde que la prière est importante et ne doit pas être manquée? Est-il au même niveau de conviction que son père dont le sentiment est inculqué dans son esprit et son cœur depuis de nombreuses années? Bien sûr que non. Ainsi, il se peut que le fils manque certaines prières à moins que ces parents les lui rappellent. Il peut prier rapidement simplement  pour en finir, mais son cœur n’y est pas. 

La société nous impose des rythmes toujours plus rapides avec le risque de perdre de vue ce qui nous tient le plus à cœur : notre famille. Le vrai défi que rencontrent les parents est de savoir comment inculquer une foi (iman) et une conviction forte chez leurs jeunes. C’est un processus plutôt compliqué et complexe qui prend du temps. Le temps d’échange en famille est un des moyens qui peut nous aider à maintenir l’équilibre entre nos différentes priorités.  Mais gardons-nous de chercher la perfection! Le temps fait son oeuvre et l’apprentissage de la coopération et du respect mutuel est un processus. Les jeunes ont aussi besoins de temps pour s’approprier le TEF  et acquérir les compétences nécessaires pour le vivre comme un outil efficace et utile.

Applications concrètes

  • Les disputes entre frères et sœurs : utiliser les TEF pour que les jeunes puissent s’entraîner à donner et recevoir des appréciations positives.
  • Les tâches de participation à la vie de la maison (les corvées quotidiennes) : profiter des TEF pour réfléchir ensemble à ce qui a besoin d’être fait dans la maison, comment, quand et par qui.
  • Les écrans (portables, ordinateurs…) : discuter de la façon de maîtriser le temps passé sur les écrans, la télé, le téléphone, les jeux vidéos. Profiter d’un TEF pour se mettre d’accord sur une utilisation raisonnable. Lorsque le jeune veut acheter quelque chose vu à la télé ou sur internet, l’aider à réfléchir dans un premier temps : « Qu’est-ce qui fait que tu en as tant besoin? » « As-tu les moyens de te l’offrir » « Est ce que la pub que tu as vue t’en a donné envie » « As-tu consulté Dieu en pratiquant ta prière de consultation » « Je le note dans l’ordre du jour du prochain TEF pour en discuter tous ensemble. »

 A vous d’agir 🙂

  • Si vous avez pour habitude de pratiquer la chourâ (concertation) continuer et étendez la à votre famille, vous ne le regretterez pas puisque c’est une prescription divine et « Allah, sur ses serviteurs est Clairvoyant » [Coran 3/V20] 
  • Essayez de pratiquer le TEF cette semaine au sein de votre famille et partagez avec la communauté d’ansariya.com vos témoignages!
  • Partagez cet article avec vos voisines et amies 😉
  • Recevez la boite à outils de l’attitude parentale ferme et bienveillante plus un exercice pratique pour vous entraînez à intégrer les outils du TEF et basculer du concept à la mise en oeuvre.  Demandez ici
[contact-form-7 id= »1289″ title= »Boite à outil et excercice TEF »]

Sur ce, bonne vacance en famille 🙂

Mariama AH.


À lire / Mes écrits sont tirés de ces ouvrages :                                                    

→ »La discipline positive pour les adolescents » de Jane NELSON & Lyann LOTT → »Adolescents musulmans, guide pratique aux parents » Du Dr Ekram et Dr Mohamed Rida BESHIR et « Guide de formation des cadres musulmans » de Hisham Altalib


Maintenons le lien :

Partez pas sans vous inscrire à ma Newsletter.  Vous recevrez mes articles et mes interventions en avant première.

[contact-form-7 id= »735″ title= »Newsletter »]

cropped-LN.jpg

Facebook →ansariya, éduquer la nouvelle génération ou mon compte perso Mariama AH 

Instagram → ansariya_éducatrice 

Mail → ansariya.mariama@gmail.com


 

Que la paix soit sur vous, je suis Mariama Öztürk épouse et maman de 3 filles. Auteure du blog Ansariya, ici je vous partage des stratégies utiles pour éduquer les adolescentes. Abonnez-vous à ma chaîne Youtube Ansariya pour ne rater aucune de mes vidéos éducatives. Et parce que dans tout ce que je fais, je crois en la remise en cause du système éducatif. Je crois profondément en une manière différente d'éduquer. Ma manière de remettre en question l'éducation est mon engagement à trouver et former les adolescentes qui travailleront à la réalisation de cette vision. Bienvenue dans la communauté ;)

3 commentaires sur “Vacances! Développer le TEF (Temps d’Echange en Famille)?”

  1. Salam anlaykoum !
    Merci pour cet article très instructif. Il est vrai que nous sommes habituées aux réunions d’équipes qui permettent à chacun de s’exprimer sur l’avancement de projets afin de contribuer à la réussite de L’entreprise dans laquelle nous travaillons, mais La réussite La plus importante reste celle de l’éducation des enfants donc l’idée d’appliquer cela à la famille est pleine de bon sens ! J’ai hâte de La mettre en pratique une fois que Les enfants seront en âge de de prêter à ce type d’échange! À partir de quel âge recommandes-tu Les TEF?

    1. Walaykum salam
      Heureuse que cet article t’es plus. Oui j’ai constaté que lorsque nous sommes salariée ou chef d’entreprise ou responsable associatif nous prenons soin à respecter nos engagements. Après être devenue mère, j’ai eu l’impression de rien connaître. Hors toutes nos compétences et expériences acquises dans la vie sont de très bons outils à utiliser avec nos familles. Et si on y réfléchit bien : Sommes-nous pas si rigoureuse dans l’accomplissement des tâches de travail, la créativité, l’assiduité des réunions, la réalisation d’un plan d’action avec des objectifs clair et précis à court terme, moyen et long terme? Si nous les mettons au service de notre famille nous serions très productive :). Comme j’aime bien le dire lors de mes interventions « Soyons des éducatrices libres et professionnelles. Si nous gérons nos foyers comme nous gérons notre entreprise ou travail nous aurions un meilleur salaire. Et notre salaire concernant un enfant pieux n’est pas des moindre. Un enfant pieux est plus profitable ici-bas et dans l’au-delà. Cet article est une invitation à prendre confiance en nos propres compétences et à la mettre en application avec nos enfants; à suivre les recommandations divine concernant la chourâ (relire le verset en haut de l’article); a revoir nos priorités..

      Pour l’application du TEF il n’y a pas d’âge, je m’explique
      -si vous êtes en couple pratiquer le TEF avec votre époux, c’est un excellent outil pour exprimer ses sentiments et établir des projets communs comme faire un enfant et quel éducation lui donner.
      -si vous avez des enfants en maternelle ou primaire utiliser le TEF en l’adaptant à leur âge (la durée ex 10min voir 5 min) l’objectif est de créer un moment agréable et de créer le lien. Les enfants de cette tranche d’âge sont ceux qui apprécies le plus le TEF car ils aiment beaucoup passer du temps avec leur parents. C’est aussi l’occasion en commençant tôt d’en faire le rituel familial d’échanges agréables et de résolutions de problèmes.
      -si vous avez des jeunes adultes la aussi il faudra adapté en fonction de leur âge et emploi du temps (mais maintenir la régularité des échanges une fois par semaine)

      Cet outil est applicable à tous, le tout est de savoir pourquoi le mettre en place. Et l’un de ses premiers objectifs est de créer le lien car c’est ce lien fort rempli d’amour, de respect et d’écoute qui nous permettra de devenir se conseiller approchable. Nous pourrons conseiller nos enfants avec bienveillance et fermeté concernant les difficultés et les épreuves de la vie. Ce lien sera l’élément pour le faire aimer Dieu, un enfant qui se sent aimé par ses parents sera un enfant sensibles à nos conseils.

      Donc tu peux commencer le TEF maintenant voir si tu pratiquais la chourâ de continuer mais de l’étendre avec ta famille 😉

      1. Merci pour ces précieux conseils! Qu’Allah nous facilite l’éducation de nos enfants.
        Je vais mettre en place Les TEF asap. À très bientôt pour de nouveaux articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *