Pourquoi les couples explosent-ils ?

Que la paix soit sur vous 😊

J’espère que vous vous portez au mieux. Cela fait un moment que je n’ai pas partagé mes lectures et ma réflexion. J’en profite donc pour vous parler d’un sujet qui me touche beaucoup.

Connaissez-vous des couples qui ont explosé au bout de 1 mois, 1 an, 10 ans  …?

Aujourd’hui en France on compte plus de 130 000 divorces par an (Planetoscope statistique). Parce que j’en ai marre de voir des sœurs ou frères divorcer au bout de 1 mois où le jour même du mariage. Et oui cela m’interpelle et je m’interroge sur l’avenir, sur les foyers de demain. Du coup dans cet article je vais partager avec vous le passage du livre de Thérèse Hargot. Vous savez, je vous parle souvent de son livre « Une jeunesse sexuellement libérée« . J’ai eu par la même occasion le plaisir d’aller à sa rencontre pour sa formation à l’accompagnement à l’estime de soi auprès des jeunes. Une très belle rencontre avec des échanges riches avec les participantes. N’hésitez pas à faire un tour sur son site https://theresehargot.com/formation-a-lanimation-nouveaux-rdv-pour-2018/

Formation à l'animation Estime de soi -comment accompagner les jeunes. Avec Thérèse Hargot vendredi 16 février 2018
Formation à l’animation Estime de soi -comment accompagner les jeunes. Avec Thérèse Hargot vendredi 16 février 2018

À la fin je vous livre une vertu à enseigner à nos enfants et comment y parvenir. Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire part de votre réflexion.😊

Pourquoi les couples explosent-ils aujourd’hui?

« Si les couples explosent aujourd’hui, c’est principalement parce qu’on en attend trop. On voudrait que l’autre nous sauve, qu’il soit Dieu, en quelque sorte! Mais ce n’est pas possible, dommage! Il va falloir trouver un autre moyen, se prendre en main comme un grand et faire face à ses blessures, ses angoisses, ses fragilités, au lieu de les fuir et de les reporter sur le couple.

Il faut que l’un et l’autre soit capable d’aimer et de se laisser aimer. Il en va de même pour les jeunes : il faut arrêter de penser l’éducation affective à travers le prisme de la relation fille-garçon et dans la perspective du couple.

La véritable question, c’est celle de l’identité :  » Qui suis-je? » Nous devons aider nos jeunes à trouver une réponse à cette question, à développer leur personnalité, à déployer leur individualité pour qu’ils soient capables un jour, qui sait -parce que ce n’est pas une fin en soi- de vivre une relation conjugale durable. Celui-ci requiert l’existence de trois entités distinctes : toi, moi, et notre couple pour être capable de vivre son désir de communion et de ne pas rester dans la fusion. » 

Le célibat permet de devenir soi-même. La solitude permet d’être libre, et cette liberté t’oblige à te connecter à tes désirs : qu’est-ce que moi je veux ? Cette question permet peu à peu l’émergence du moi qui s’exprime au travers d’une volonté. Il n’y a que dans l’expérience fondamentale de la solitude qu’on devient un sujet libre et pour cela, quand on est jeune, rien de tel que le célibat. » Tiré du livre une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) de Thérèse Hargot.

Enseigner la vertu d’aimer en Dieu et de s’aimer pour Dieu

Un rappel pour moi que je veux partager avec vous. Dieu nous a t-Il pas créés d’un même souffle de vie? Adam est notre père, Eve (Awa), notre mère. En vertu du genre (le genre humain), et de la famille (humaine), nous sommes frères et sœurs ; en vertu de l’origine et en dignité. Ainsi, la parole de Dieu :

Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. [Coran 49/13] »

Dieu a ensuite uni nos cœurs grâce à l’islam et la fraternité de la foi. En effet, le noble Coran nous dit :  » Les croyants ne sont que des frères? » [Coran 49/10] et « Et cramponnez-vous tous ensemble au «Ḥabl» (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. » [Coran 3/103]

Le Prophète -paix et bénédiction- nous interpelle lorsqu’il dit  » Le croyant est pour le croyant comme un mur d’appui. » Il a dit également  » Vous n’entrerez au Paradis que si vous croyez, et vous ne serez croyants que si vous vous aimez. » Ou encore  « Ne vous jalousez point, ne vous haïssez point, ne vous opposez point et servez Dieu dans la fraternité. »

Dieu nous promet pour cela une grande récompense et un salaire immense « Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Ṣalāt, acquittent la Zakāt et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. »

Parfois je me demande où est cette fraternité? Nous avons oublié le bon droit et négligé les prescriptions de Dieu. Nous avons défait et rompu les liens. Les musulmans aujourd’hui ne s’aiment plus, leur amour est déchiré, leurs sentiments sont diffus, après avoir pourtant aimé comme un seul corps…

Que répondrons-nous à Dieu, lorsqu’Il nous demandera :  » Je vous ai ordonné d’être frère, avez-vous été frère? Je vous ai enjoint de vous aimer les uns les autres, vous êtes-vous témoigné de l’amour? Je vous ai ordonné de vous enquérir les uns des autres, de vous rendre visite, de vous connaitre mutuellement : l’avez-vous fait? » . Que ferons nous lorsque le Prophète -paix et bénédiction- nous interrogera sur ce point et que nous trouverions pas de réponse à sa question? Pourquoi avons-nous négligé la fraternité et l’amour? Nous nous jalousons, alors que la jalousie n’apporte rien, qu’elle est inutile. Nous nous haïssons alors que la haine n’a pour effet que de fatiguer sans fin. Ou encore, nous nous disputons les ruines de ce monde, ombre éphémère et vanité.

Nous devons prendre garde car nous devons avant toute chose inculquer l’amour de Dieu à nos enfants et nous aimer en lui. Combien de jeunes viennent me voir avec des sentiments forts (jalousie, haine, colère…)qui ne font que de nous éloigner de l’essentiel. Alors vous qui allez lire cet article craignons Dieu et établissons les liens là où il se doit ! Ne soyons pas comme les hypocrites que Dieu décrit comme suit lorsqu’Il dit : « Tu les croirait unis, alors que leurs cœurs sont divisés. C’est qu’ils sont des gens qui ne raisonnent pas. »[Coran 59/14]

Ce petit rappel pour nous inviter à nous aimer les uns les autres. Laissons de coté haine, querelle, rancœur et disputes. Allégeons nos âmes et nos cœurs de la peine que font tension et conflit. Donnons à nos cœurs de la joie, du bonheur, de l’amour et de la tendresse. Car l’homme le plus heureux le jour de la résurrection sera celui qui entré dans la paix de Dieu, aura été sincère avec les hommes en paroles et en actes.  « Les hommes que déteste par-dessus tout sont ceux qui cherchent la dispute. »

Faisons en sorte d’être bien entre nous, ayons à l’esprit notre Seigneur et purifiions nous intérieurement. Je nous laisse méditer sur ses quelques versets.

« Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah. » [Coran 2/281]

Comment s’aimer dans un monde de conflit et de haine 

Changer d’attitude commence parfois par nos tentatives maladroites qui révèlent le décalage entre la façon dont on avait toujours géré une situation et la nouvelle posture que nous souhaitons adopter. L’époque n’est pas facile, ceci est une vérité mais Dieu nous l’a informé « Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire: « Nous croyons! » sans les éprouver? »[Coran 29/2]

L’affirmation de soi se fait dans la remise en cause des règles de vie, la contradiction, la transgression. Le rôle des éducateurs consiste à mettre des limites pour que l’enfant puisse s’y confronter pour s’en affranchir. Ce sont eux qui éveillent à un bien supérieur au plaisir immédiat recherché par l’enfant. Par leur amour, ils rassurent affectivement l’enfant : « Quoi que tu fasses, nous serons toujours là pour toi.  » L’enfant se dit : « Je peux être moi-même, je peux m’opposer, je serai encore digne d’être aimé. »

Devenir capable de dire « NON »

Le consentement « être d’accord ou non » est l’affirmation de notre liberté. Nous devons donc mettre tout en oeuvre dans l’éducation pour permettre aux enfants, une fois adultes, d’être capables de dire « Je suis d’accord » ou « Je ne suis pas d’accord » d’oser dire « oui », d’oser dire « non » d’oser dire « Je ne sais pas » ou « oui et non », mais de le dire, l’exprimer à l’autre sans craindre le jugement. Ce chantier de l’éducation n’est pas facile. Est-il possible de choisir librement?

C’est ce que je propose à nos filles, à vos filles ce samedi 24 février 2018 à la mosquée d’Orly, pour les aider à mieux se connaître et être capable de rentrer en relation avec les autres tout en étant ferme sur leurs convictions. http://ansariya.com/ateliers/

affiche lfd AIME

Partager votre réflexion en commentaire et cet article à vos amis 😊.

Sur ce, je donne rdv aux filles ce samedi 24 février et aux parents le 3 mars à Vigneux sur Seine. Plus d’infos 👉http://ansariya.com/ateliers/

PS : prenez soin de votre FOI et famille 🙏

Mariama🌻, merci de faire d’ansariya.com votre soutien à la parentalité



→Inscrivez-vous à la newsletter ici↓ Recevez mes articles et mes prochaines interventions en avant première. 

[contact-form-7 id= »735″ title= »Newsletter »]

Votre livre Gratuit pour vous accompagner et vous  encourager à prendre confiance  http://ansariya.com/conseils-utiles/

livre CONSEILS DE MUSULMANES

[contact-form-7 id= »708″ title= »Livre numérique deviens meilleure »]
Mariama Ozturk est une femme engagée dans l'éducation de la future génération par l'accompagnement des jeunes filles et la formation des parents et professionnels travaillant avec les jeunes.
Déterminée à inspirer les femmes à entreprendre librement leur éducation, elle partage son savoir-faire et savoir-être sur son blog Ansariya. Vous pouvez également retrouver ses conseils pour les Mumpreneurs sur AKBusiness !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *