Manipulation #4 : Découvrez les dérives sectaires du bien-être et de la santé !

Le piège des sectes !

Que la paix soit sur vous la familia, 

On continue notre série sur les manipulations faites aux jeunes et moins jeunes. La manipulation #4 dénonce les dérives sectaires du bien-être et de la santé. Une dérive a ne pas prendre à la légère car les risques sont majeurs. Je vous laisse regarder cette vidéo de 10 min, et regardez bien jusqu’à la fin sur le culte de Satan qui doit nous alerter pour protéger nos enfants, nous-même et la future génération. Puis découvrez une secte, c’est quoi? Les tenues de camouflages qu’elles utilisent pour séduire ! Les différentes sectes et en fin d’articles les clés pour s’en échapper.

Je rappel que les objectifs des articles autour des manipulations sont de vous informer sur ce qu’il se passe sur le terrain, éveiller les consciences afin de prendre les précautions nécessaires en terme d’accompagnement des jeunes et développer un réseau de parents et de professionnels désireux d’éduquer la nouvelle génération.

Sur ce, bon visionnage et lecture. Restez critique de ce que vous allez voir et lire, vous pouvez toujours partagez vos ressentis en commentaire.

Une secte, c’est quoi ?

Penchons-nous un instant sur quelques-uns des critères qui définissent une secte d’après la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) :

  • Emprise mentale du groupe et/ou du gourou sur les adeptes
  • Adhésion inconditionnelle
  • Rejet du monde extérieur
  • Exigence d’une disponibilité toujours plus importante, de contributions financières excessives
  • Prosélytisme abusif
  • Endoctrinement des enfants
  • Structure organisée sur un mode autoritaire, opaque et cloisonné
  • Contrôle mutuel des membres
  • Difficultés pour quitter le groupe
  • Adoption d’un langage propre au groupe
  • Modification des habitudes alimentaires
  • Une situation de rupture avec la famille ou le milieu social
  • Un engagement exclusif pour le groupe
  • Une soumission absolue, un dévouement total aux dirigeants
  • La perte d’esprits critique et la réponse à toutes les interrogations existentielles
Le psychiatre Jean-Marie Abgrall la définit très précisément : « Une secte coercitive (qui fait agir sous la contrainte) est une structure de groupe fermée, fondée sur la manipulation mentale, organisée autour d’un maître (gourou) et d’une idéologie. Elle vise à établir une différence qualitative entre les adhérents de la structure et les non-adhérents, et son but caché ou avoué est l’enrichissement du groupe ou d’une partie de celle-ci. Elle s’établit et se développe grâce à l’exploitation des manipulés par les manipulateurs. Son action sur l’individu est susceptible d’entraîner des désordres physiques ou psychiques, réversibles ou non. » 

A priori, personne ne souhaiterait se retrouver dans de telles situations. Comment expliquer alors que tant de gens, des jeunes en particulier, s’y retrouvent embarqués? D’où vient ce besoin de suivre (le mot « secte » vient du latin sequi, suivre) et de rejoindre un groupe, petit ou grand, soumis au pouvoir absolu d’un gourou tout-puissant ? C’est que « la secte se présente comme une famille de substiturtion, explique Jean-Marie Abgrall, elle infantilise (l’adepte) sans qu’il en aperçoive le caractère aliénant et coercitif ».

Tenue de camouflage exigée

Les sectes ne se montrent pas toujours directement au grand jour, elles se camouflent bien souvent derrière des organismes qui semblent anodins  : cours de dessin ou de musique…C’est pour elle une façon très simple d’établir un premier contact avec des jeunes attirés en toute confiance par ce genre d’activés. Pour d’autres, ce sera des programmes de développement personnel, de psychothérapie ou des médecines alternatives ou encore des activités humanitaires ou écologiques. Il y en a pour tous les goûts. 

Les sectes ont toutes des méthodes très bien rodées pour attirer les jeunes et moins jeunes. « C’est d’abord l’opération séduction pendant laquelle vous êtes bombardé de manifestations d’amitié et de partage. » Janine Tavernier, ancienne présidente de l’Unadfi. Et tout particulièrement les jeunes qui sont leur cible privilégiée, au moment où ils sont en pleine réflexion sur leur avenir. 

Comme n’importe quelle entreprise commerciale, de nombreuses sectes ont recours aux méthodes éprouvées du marketing pour mieux cibler les jeunes. Ce n’est pas pour vendre le dernier soda à la mode, mais leur méthode d’endoctrinement. Un de leurs filons : le recours aux stars du show-biz ou du cinéma. 

Les sataniques ou lucifériennes !

Ces sectes  » prônent le meurtre, l’automutilation ou le suicide et insufflent des pensées morbides, sources d’angoisse et de confusion mentale; encouragent à pratiquer des rituels et bizutages dégradants, se répandent en slogans racistes et propos pédophiles…Ils sont souvent extrêmement dangereux et exercent une très grande violence à l’égard des adeptes qui veulent rompre avec eux. » paroles de Dominique Biton.

Le autres sectes : 

  • Les soucoupistes ou ufologistes (qui croient aux ovnis)
  • Les pseudo-chrétiennes
  • Les apocalyptiques
  • Les syncrétistes
  • Les néopaïennes
  • Les orientalistes
  • Les occultistes
  • Les alternatives
  • Les guérisseuses
  • Les New Age (Nouvel Âge) 
  • Les pseudo- psychologiques
« Au lieu de faire acquérir à l’enfant le sens de ses responsabilités morales, certaines sectes sont en fait des écoles d’immoralité » dénonce l’Unadfi.
« On trouve à la tête de chaque secte un leader craint, aimé, adulé, admiré, adoré, en un mot un sauveur » (dans Bernard Fillaire et Janine Tavernier, Les Sectes, Le Cavalier bleu, 2003)

Comment s'en échapper ?

Frédéric Lenoir dit « rien ne pourra remplacer la responsabilité de chaque individu, son bon sens, son esprit critique, sa capacité à discerner les vrais des faux prophètes.  » Encore faut-il pouvoir le faire. Une série de questions ont été regroupées par un organisme de lutte contre les sectes pour permettre de mieux savoir si le groupe qui nous attire, ou qu’un ami vient de rejoindre , est manipulateur ( voir le site de l’Unadfi https://www.unadfi.org/)

  • Sentez-vous que vous manquez de temps pour vous dans le groupe? 
  • Manquez-vous de nourriture, de sommeil?
  • Le groupe fait-il des difficultés pour que vous téléphoniez, receviez des lettres, des visites d’amis ou pour que vous discutiez de vos idées avec des personnes en qui vous avez confiance et qui ne sont pas dans le groupe?
  • Vous demande-t-on un engagement total ne laissant aucune place à une vie privée?
  • Le groupe est-il réticent à vous accepter tel que vous êtes?
  • Est-il essentiel pour lui de vous transformer en une personne totalement nouvelle et de vous faire rejeter vos références antérieures? 
  • Le groupe considère-t-il comme convenable de pratiquer la tromperie quand son intérêt est en jeu?
  • Le gourou vous culpabilise-t-il si vous émettez des doutes ou remettez en question son enseignement ?
  • Les principes et les règles sont-ils différents pour le chef et pour les membres ?

Si vous pouvez répondre « oui » à quelques-unes de ces questions, vous devez vous montrer particulièrement attentifs, surtout si tout dans le groupe paraît merveilleux.

Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à s’adresser à l’Unadfi, qui pourra vous renseigner plus précisément sur le groupe que vous connaissez et vous épauler. 

On continue les échanges en commentaire pour avoir vos ressentis

Je vous dit à très vite pour la manipulation #5. 

Prenez soin de votre foi et de votre famille 🙂

Mariama

Lisez les trois première manipulations

Allez plus loin !

Mariama Ozturk est une femme engagée dans l'éducation de la future génération par l'accompagnement des jeunes filles et la formation des parents et professionnels travaillant avec les jeunes.
Déterminée à inspirer les femmes à entreprendre librement leur éducation, elle partage son savoir-faire et savoir-être sur son blog Ansariya. Vous pouvez également retrouver ses conseils pour les Mumpreneurs sur AKBusiness !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *