Hypocrisie ou psychologie? Faites tomber les masques!

Que la PAIX soit sur vous mes chères sœurs en Dieu et en humanité 🙂

Suite à mon dernier article qui nous invitait à ne pas être comme Monsieur Tout-le-monde. Aujourd’hui, prenons le temps de faire ce petit exercice. L’objectif de cette exercice nous permettra de mieux comprendre les attitudes de nos jeunes pour mieux les aider avec l’aide de Dieu. Alors lisez d’abord cette lettre et prenez le temps de répondre aux deux questions à la fin.


Ne soyez pas dupe de mon masque. Ecoutez ce que je ne dis pas! »

Ne me laisser pas vous duper. Ne soyez pas dupe du masque que je porte. Je porte mille masques, des masques que j’ai peur d’enlever, et aucun d’eux ne me représente. Faire semblant est un art qui est chez moi une seconde nature, mais ne soyez pas dupe. Je donne l’impression d’être tranquille, d’être tout à fait heureux et calme, ainsi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur,  que je respire la confiance et que j’agis avec sang-froid; que les eaux sont calmes, que c’est moi qui commande et que je n’ai besoin de personne. Mais ne le croyez pas, je vous en prie, ne le croyez pas!

En dehors je peux paraître paisible mais mon extérieur est un masque, mon masque qui change et qui dissimule continuellement. En dessous, point de suffisance, point de sang-froid ni de complaisance. En dessous se trouve le véritable moi, en proie à la confusion, à la peur et à la solitude. Mais je cache cela; je veux que personne ne le sache. Je panique à la pensée que ma faiblesse soit exposée au grand jour. C’est pourquoi je crée frénétiquement un masque derrière lequel je puisse me cacher, une façade sophistiquée et nonchalante pour m’aider à faire semblant, pour me protéger du regard qui sait. Mais un tel regard est précisément mon salut. C’est la seule chose qui puisse me libérer de moi-même, des murs de prison construits de mes propres mains, des obstacles que j’élève si laborieusement. Mais cela, je ne vous le dis pas. Je n’ose pas. Par peur de vous le dire.

Je crains que votre regard ne soit pas suivi d’amour et d’approbation. Je crains que votre estime pour moi ne diminue, que vous ne riiez et que votre rire ne me TUE. Je crains que tout au fond de moi, je ne sois rien, que je ne sois tout simplement bon à rien, que vous ne me voyiez tel que je suis et que vous me rejetiez. Alors, je joue, désespérément, à faire semblant, en présentant une façade d’assurance à l’extérieur alors que se trouve un enfant tremblant à l’intérieur. Je voudrais être simple et direct, spontanée et moi-même; mais vous devez m’aider. Il faut que vous m’aidiez en me tendant la main, même lorsque c’est la dernière chose dont je parais avoir envie ou besoin. Chaque fois que vous vous montrez gentil, doux et encourageant, chaque fois que vous essayez de comprendre parce que vous vous sentez vraiment concerné, mon cœur commence à avoir des ailes. De très petites ailes. Des ailes très faibles. Mais des ailes. Avec votre sensibilité, votre sympathie et votre pouvoir de compréhension, je peux y arriver. Vous pouvez me redonner la vie. Ce ne sera pas solide. Mais l’amour est plus fort que les murs solides et c’est là que réside mon espoir. Essayez s’il vous plaît d’abattre ces murs avec des mains fermes, mais des mains douces car les enfants sont très sensibles, et JE SUIS un enfant. 

Qui suis-je, vous demandez-vous peut-être? Je suis quelqu’un que vous connaissez très bien car je suis tout homme, toute femme, tout enfant, tout être humain que vous rencontrez. Signé… Anonyme. 


Maintenant, répondez à ces questions :

  1. Considérez-vous que cette lettre est une forme d’hypocrisie?
  2. Faites-vous un rapport entre certains aspects de psychologie humaine qui apparaissent dans cette lettre et le contenu de la sourate Youssef [Coran 12]

Lettre tiré du livre « Guide de formation des cadres musulmans » de Hicham Altalib


Mes chères sœurs, je partage avec vous cette lettre car derrière les attitudes négatives et antisociales de nos enfants, se cachent un véritable message de désespoir et d’appel à l’aide.  « AIDEZ-MOI, NE ME JUGEZ PAS, NE M’INSULTEZ PAS ».

Nous devons réfléchir à quelle mère, quelle sœur, quelle éducatrice, quelle croyante souhaitons nous être (en bref qui sommes nous et qui souhaitons nous être ?). Connaissons-nous vraiment? Est ce que nous prenons le temps de nous disciplinez et adopter des attitudes bienveillantes? Comment nous exprimons-nous avec nous même et les autres en particulier avec ceux qui nous sont les plus proches?

Nous devons encourager nos jeunes à grandir en autonomie et en compétences et à développer une attitude proactive qui leur permettra de faire face aux difficultés de la vie. Soyons donc attentifs à ces masques portés pour dissimiler la tristesse, la haine, le désespoir.

Une parole lourde de sens à méditer :

 « Dis: Ô Mes serviteurs, qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. » (Sourate Az-Zoumar, verset 53).
Nous pouvons nous aussi faire miséricorde à nos enfants surtout lorsqu’ils sont devenus des jeunes adultes en les appelant à la foi en Dieu avec souplesse et bienveillance. Prenons l’habitude de regardez nos jeunes avec l’œil de la miséricorde et non avec celui du mépris. Dans mon prochain article, je vous propose que nous réfléchissions à la mère que nous ne souhaitons pas être.
 CORAN39V53
Que Dieu nous donne la force et la confiance nécessaire pour être des guides ferme et bienveillant pour nos enfants.
Mes chères lectrices ansariya.com, engageons-nous pour l’épanouissement des générations futures car nous sommes capables de changer les choses avec l’aide de Dieu. Soyons vrai avec nous même.
N’oubliez pas de vous exprimer en commentaire et de partager cette lettre avec vos amies, proches et collègues.
Au plaisir de vous voir et de vous lire!
Que la PAIX soit en nous 🙂
Mariama, celle qui demande toujours le bien pour toi et l’humanité.

Engageons -nous pour une génération plus forte et confiante

Ne partez pas sans vous inscrire à ma Newsletter.  Vous recevrez mes articles et mes interventions en avant première 🙂

[contact-form-7 id= »735″ title= »Newsletter »]

Que la paix soit sur vous, je suis Mariama Öztürk épouse et maman de 3 filles. Auteure du blog Ansariya, ici je vous partage des stratégies utiles pour éduquer les adolescentes. Abonnez-vous à ma chaîne Youtube Ansariya pour ne rater aucune de mes vidéos éducatives. Et parce que dans tout ce que je fais, je crois en la remise en cause du système éducatif. Je crois profondément en une manière différente d'éduquer. Ma manière de remettre en question l'éducation est mon engagement à trouver et former les adolescentes qui travailleront à la réalisation de cette vision. Bienvenue dans la communauté ;)

2 commentaires sur “Hypocrisie ou psychologie? Faites tomber les masques!”

    1. Que la paix soit sur toi ma chère Badia, merci d’avoir pris le temps de partager ta réflexion. C’est donc de l’hypocrisie ou de la psychologie pour toi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *